Un intellectuel et un imbécile

Un intellectuel propose un jeu à un imbécile :
– Si je te pose une question et que tu ne connais pas la réponse, tu me donnes 1 €. Inversement, si tu me poses une question et que je ne connais pas la réponse, je te donne 100 €.
– D’accord, répond l’imbécile.

L’intellectuel commence :
– Qu’est-ce qui a 4 pattes et qui fait « miaou » ?
– Ché pas, dit l’imbécile qui verse alors 1 €.
– Qu’est-ce qui a 4 pattes et qui fait « waf » ?
– Ché pas, dit l’imbécile qui verse alors 1 €.

À son tour, l’imbécile lui demande :
– Qu’est-ce qui a 8 pattes le midi puis 4 pattes le soir ?

Surpris, l’intellectuel cogite pendant 10 minutes, puis annonce résigné :
– Je ne vois vraiment pas…
L’intellectuel débourse alors 100 €, et lui dit :
– Alors quelle est la réponse à la question ?
– Ché pas, répond l’imbécile qui lui reverse 1 €.

Un scatophile, un sadique, un psychopathe, un zoophile, un nécrophile et un masochiste

Un scatophile, un sadique, un psychopathe, un zoophile, nécrophile et un masochiste croisent un chat.
Le scatophile : « Mangeons donc ses crottes ! »
Le psychopathe : « Oui mais avant, on le tue ! »
Le sadique : « Ok, mais on le torture d’abord ! »
Le zoophile : « D’accord mais on n’oublie pas de lui faire l’amour ! »
Le nécrophile : « Ok mais on lui fait aussi l’amour après l’avoir tué ! »
Tout le monde se tourne vers le maso, et lui dit :
« Et toi, tu veux quoi ? »
Le maso : « miaouuuuuuuuuu »

Un homme et un génie

En dépoussiérant son grenier, un homme tombe sur une lampe à huile. Il l’astique et fait soudainement apparaître un génie au milieu d’un nuage de fumée, qui lui dit :
– Je suis le génie de la lampe et j’exaucerai votre souhait le plus cher.
L’homme exprime spontanément son voeu :
– Je souhaite avoir un sexe tellement long qu’il puisse traîner par terre…
– Que votre voeu soit exaucé !
Et POUF ! Le gars se retrouve avec des jambes de 10 cm !

Tarzan et la lessive

Jane explique à Tarzan la sexualité :
– Tarzan, ce que tu as entre tes jambes, c’est comme ton linge sale. Et ce que j’ai entre mes jambes, c’est comme une machine à laver. Donc tu dois mettre ton linge sale dans ma machine à laver et bien essorer avant de le retirer.
Les nuits suivantes, Tarzan lava son linge sans s’arrêter. Quand Jane reprit son souffle, elle dit :
– Tarzan, tu ne peux pas faire autant de lessives à la suite, ce n’est bon ni pour le linge ni pour la machine. Attends quelques jours avant de recommencer.
Tarzan partit très déçu par ces paroles. Un mois s’écoula et Jane lui dit :
– Qu’est-ce qu’il t’arrive ? Pourquoi tu ne mets plus ton linge dans ma machine à laver ?
– Tarzan avoir appris à laver à la main !

Un naufragé et un génie de la lampe

Sur une île, deux naufragés discutent :
– L’autre jour, j’ai trouvé une lampe. En la frottant, un génie en est sorti et m’a accordé un voeu.
– La chance ! Que t’a-t-il accordé ?
– Il m’a proposé de choisir entre un gros zizi ou une excellente mémoire.
– Et alors, t’as choisi quoi ?
– Je me souviens plus…

Un parrain, un avocat et un comptable

C’est l’histoire d’un parrain de la mafia, en compagnie de son comptable et de son avocat. Le parrain demande au comptable :
– Où sont les 3 millions de dollars que tu as blanchis ?

Le comptable ne répond pas. Le parrain monte le ton :
– Où sont les 3 millions ??!!

L’avocat dit au parrain :
– Ne vous énervez pas. Il est sourd-muet. Je vais traduire pour vous en langage des signes.

L’avocat parle au comptable, qui lui répond avec des signes :
– Je ne sais pas de quoi tu parles.

Le parrain demande :
– Qu’est-ce qu’il a dit ?
– Il ne sait pas de quoi vous parlez.

Le parrain sort son 9 millimètres, le place sur la tempe du comptable, arme le chien et dit à l’avocat :
– Demande-lui encore.

L’avocat traduit à nouveau la demande du parrain. Le comptable nerveux lui répond en langage de signes :
– Je l’ai caché dans une valise que j’ai enterrée dans mon jardin.
– Qu’est-ce qu’il a dit ? demande le Parrain.

L’avocat répond :
– Il a dit d’aller vous faire voir et que vous n’avez pas les couilles pour appuyer sur la gâchette.

Le motard et la femme

Un motard aperçoit une belle femme prête à sauter d’un pont. Il tente de la raisonner :
– Mademoiselle, ne sautez pas ! Je vous en prie.
– Si, je vais sauter !! Je n’en peux plus.
– Non, pensez aux bonnes choses de la vie… comme l’amour.
– Mais je n’ai personne.
– Alors laissez-moi vous embrasser et peut-être changerez-vous d’avis.

La femme se laisse tenter, et embrasse avec fougue le motard. La scène dure 10 minutes. Le motard n’en revient pas et lui dit :
– Aucune femme ne m’a embrassé comme ça, c’était merveilleux. Je ne vous laisserai jamais sauter. Pourquoi vouliez-vous en finir ?
– Mes parents ne veulent plus que je m’habille en fille…

Le notaire et les candidats

Un notaire reçoit 3 candidats pour un poste d’employé, dont l’une des missions est de tamponner les actes notariaux, pouvant aller jusqu’à 10.

Le notaire demande au premier candidat de compter jusqu’à 10 :
– Oui, bien sûr : 10… 9… 8… 7… 6… 5… 4… 3… 2… 1… 0 !!
– OK, et dans l’autre sens ?
– Je ne sais pas… J’ai bossé à la NASA et j’ai toujours compté ainsi.
– OK, nous en resterons là.

Le notaire demande au second candidat de compter jusqu’à 10 :
– Oui, bien sûr : 1 – 10 – 11 – 100 – 101 – 110 – 111 – 1000 – 1001 – 1010
– Je ne comprends pas…
– J’étais développeur et j’ai toujours compté en binaire.
– OK, nous en resterons là.

Le notaire demande au troisième candidat de compter jusqu’à 10 :
– Oui, bien sûr : 1 – 2 – 3 – 4 – 5 – 6 – 7 – 8 – 9 – 10
– Parfait ! Où avez-vous travaillé avant ?
– Dans l’administration.
– Je n’en reviens pas ! Pouvez-vous continuer de compter après 10 ?
– Évidemment ! Valet, Dame, Roi !