Le badminton et le génie

Après un match de badminton, deux joueurs se retrouvent sous la douche. L’un d’eux dit :
– T’as un énorme bouchon coincé entre les fesses !
– Oui, ça date d’hier. Je m’étais engueulé avec ma femme et je suis sorti pour me calmer. En me baladant, j’ai heurté une vieille lampe à l’huile toute rouillée.
– Et alors ?
– Alors un type en est sorti et s’est mis à parler : « Bonjour, je suis le génie de cette lampe. Tu m’as libéré. Je t’accorde un voeu. »
– Et alors ?
– Alors j’ai répondu énervé : « Me fais pas chier, OK ?! »

Un homme, une mite et un génie

Un homme rencontre un de ses amis qui porte une énorme mite sur son dos.
– Hey, pourquoi tu te promènes avec une grosse mite ?
– C’est un génie qui me l’a filée après avoir énoncé mon souhait.
– Présente-moi donc ce génie !
L’ami lui tend une lampe en cuivre.
L’homme frotte la lampe et un génie apparaît :
– Fais un voeu et je l’exhaucerai.
– Je veux un milliard !
Le génie claque des doigts, fait apparaître un billard, et disparaît aussitôt.
– Il est con ton génie, j’avais demandé un MILLIARD !
– Et moi, tu crois que j’avais demandé une GROSSE MITE ?

Le stagiaire et le génie

Il était une fois, 10 stagiaires qui travaillaient pour le compte de leur maître, chacun d’entre eux ayant une fonction particulière : carton, powerpoint, café, scanner, etc. Un beau matin, le stagiaire carton trouva une lampe pendant le rangement, et en fit part aux autres.

Le plus intelligent d’entre eux décida de la garder jusqu’à la tombée de la nuit, de peur que leur maître ne se l’accaparât. La nuit venue, les stagiaires se réunirent. Le stagiaire café, désireux de se réchauffer, frotta la lampe.

Soudain, un génie apparut et leur dit :
– Je suis un génie et j’exerce le voeu de chaque personne présente.

Le stagiaire powerpoint dit :
– Je veux être libre et riche.
Et le génie exauça son voeu.

Le stagiaire café dit :
– Je veux être libre et riche.
Et le génie exauça son voeu.

Arrivé au 10ème stagiaire, ce dernier réfléchit longuement puis dit au génie :
– Je veux qu’ils reviennent tous car je ne veux pas servir tout seul !

Le fonctionnaire et le génie

Un fonctionnaire décide de dépoussiérer son bureau. Au milieu des cartons, il aperçoit une lampe à huile dorée et commence à l’astiquer. Un nuage de fumée envahit soudainement la pièce et un génie fait son apparition :
– Je suis le génie de la lampe et je t’accorde trois souhaits.
– Je voudrais être beau.
Aussitôt, le génie le transforme en bel homme. Le fonctionnaire demande ensuite :
– Je veux vivre dans une île uniquement peuplée de jolies femmes !
Et d’un seul claquement de doigt, le génie envoie le fonctionnaire sur une plage de sable blanc, entourée par de femmes voluptueuses, les yeux remplis de désirs.
Le fonctionnaire prononce alors son dernier voeu :
– Je voudrais ne plus jamais avoir à travailler !
Et POUF ! Le fonctionnaire se retrouve assis à son bureau.

3 femmes et les escaliers magiques

Une rousse, une brune et une blonde sont naufragées sur une île.
Elles trouvent une lampe magique et en font sortir un génie maléfique.
Ce dernier leur impose de monter des escaliers magiques.
A chaque marche, il leur raconte une blague.
Si l’une rigole, elle meurt. Sinon elle monte une marche.
Si l’une arrive à la 100ème marche, le génie lui exhauce un voeu.

La rousse prend les escaliers.
Elle rigole à la 50ème marche et meurt.

La brune prend à son tour les escaliers.
Elle rigole à la 75ème marche et meurt.

La blonde prend enfin les escaliers.
Arrivée à la 99ème marche, elle rigole.
Le génie lui dit alors :
– Mais pourquoi rigoles-tu à cette blague alors qu’elle n’est pas drôle ?!
– Ha ! Ha ! Ha ! Je rigole parce que je viens de comprendre la 1ère !
Et elle meurt.

L’Africain et le génie

Un africain, perdu dans le désert, est sur le point de mourir de soif. Il trouve une lampe et s’empresse de l’astiquer dans un dernier espoir. Un génie apparaît soudainement et lui dit :
– Donne-moi trois vœux à exaucer.
– Je souhaite être dans un endroit où il y a beaucoup d’eau. Je voudrais être blanc et voir beaucoup de fesses.
Le génie s’exécute et le transforme en… chiottes.