Deux mouches

Deux mouches passent ensemble leurs vacances d’été,
Et promettent de se retrouver au printemps au moment de se séparer.
L’une d’entre elles trouve une grange où elle passe l’hiver.
Le printemps pointant son nez, elle vole jusqu’au point de rendez-vous où elle attend son amie chère.
Le temps passe, mais nul ne déambule sur la place.
Arrivée à l’automne, notre mouche décide de retourner dans son habitat.
Quand tout à coup, elle voit débarquer l’autre mouche suffoquante et dans tous ses états.
– Mais qu’est-ce qu’il t’arrive ?? Lui dit-elle.
– Raaaaaah, c’était horrible !! J’ai passé tout l’hiver dans le portefeuille d’un Auvergnat, et il vient juste de le rouvrir !

Le juif et la messe

Deux juif assistent à une messe. Arrive le moment où un enfant tend le panier pour la quête. Le premier met une pièce de 1 centime. Le deuxième s’avance et dit :
– C’est pour nous deux.

Le juif et le déjeuner

Deux juif se rencontrent :
– Vous avez déjeuné ?
– Oui, à l’instant !
– Dommage, sinon je vous aurais offert l’apéritif !
– Et vous, avez-vous déjeuné ?
– Non, pas encore !
– Dommage, sinon je vous aurais offert un digestif !

Le juif et le dentiste

Un couple de juifs va chez le dentiste. Dans la salle d’attente, le mari annonce à sa femme qu’il passera avant elle, car il n’en a pas pour très longtemps. Lorsque son tour arrive, le mari s’installe sur le fauteuil et demande au dentiste :
– Combien ça coûte de retirer une molaire avec anesthésie complète ?
– Il faut compter 100 euros.
– Trop cher ! Et avec une anesthésie locale ?
– Dans ce cas, 50 euros.
– Ok. Et sans anesthésie, en utilisant que les pinces ?
– Ca fera 40 euros…
– Ok, on va faire comme ça alors.
Le juif se lève, retourne dans la salle d’attente et dit à sa femme :
– Tu peux venir chérie. Maintenant c’est ton tour.

Le juif et la rupture

Deux potes juifs discutent :
– Tu t’es marié finalement. Mais tu ne voulais pas rompre ??
– Si, mais depuis que je lui ai offert la bague de fiançailles, elle a grossi des doigts, et impossible de lui enlever…

Le juif et le mariage

Un juif vient de se marier. Il contemple les mains de son épouse et lui dit :
– Tes mains sont d’une grande beauté. J’espère que tu ne vas pas les abîmer avec des bijoux !