Un parrain, un avocat et un comptable

C’est l’histoire d’un parrain de la mafia, en compagnie de son comptable et de son avocat. Le parrain demande au comptable :
– Où sont les 3 millions de dollars que tu as blanchis ?

Le comptable ne répond pas. Le parrain monte le ton :
– Où sont les 3 millions ??!!

L’avocat dit au parrain :
– Ne vous énervez pas. Il est sourd-muet. Je vais traduire pour vous en langage des signes.

L’avocat parle au comptable, qui lui répond avec des signes :
– Je ne sais pas de quoi tu parles.

Le parrain demande :
– Qu’est-ce qu’il a dit ?
– Il ne sait pas de quoi vous parlez.

Le parrain sort son 9 millimètres, le place sur la tempe du comptable, arme le chien et dit à l’avocat :
– Demande-lui encore.

L’avocat traduit à nouveau la demande du parrain. Le comptable nerveux lui répond en langage de signes :
– Je l’ai caché dans une valise que j’ai enterrée dans mon jardin.
– Qu’est-ce qu’il a dit ? demande le Parrain.

L’avocat répond :
– Il a dit d’aller vous faire voir et que vous n’avez pas les couilles pour appuyer sur la gâchette.

Embauche comptable

Un patron souhaite embaucher un comptable et soumet son offre à Pôle Emploi. Le lendemain, un candidat se présente sur les suggestions de l’organisme. Le patron lui demande :
– Savez-vous compter ?
– Oui bien sûr !
– Allez-y.
– Facile ! UN DEUX, UN DEUX, UN DEUX…

Le comptable et la Mort

La Mort envoie un comptable de 30 ans dans l’au-delà.
Le comptable lui demande alors :
– Mais pourquoi m’as-tu fait mourir si tôt ??!
– Comment ça si tôt ? D’après les heures que tu factures à tes clients, tu as 80 ans !

Le notaire et les candidats

Un notaire reçoit 3 candidats pour un poste d’employé, dont l’une des missions est de tamponner les actes notariaux, pouvant aller jusqu’à 10.

Le notaire demande au premier candidat de compter jusqu’à 10 :
– Oui, bien sûr : 10… 9… 8… 7… 6… 5… 4… 3… 2… 1… 0 !!
– OK, et dans l’autre sens ?
– Je ne sais pas… J’ai bossé à la NASA et j’ai toujours compté ainsi.
– OK, nous en resterons là.

Le notaire demande au second candidat de compter jusqu’à 10 :
– Oui, bien sûr : 1 – 10 – 11 – 100 – 101 – 110 – 111 – 1000 – 1001 – 1010
– Je ne comprends pas…
– J’étais développeur et j’ai toujours compté en binaire.
– OK, nous en resterons là.

Le notaire demande au troisième candidat de compter jusqu’à 10 :
– Oui, bien sûr : 1 – 2 – 3 – 4 – 5 – 6 – 7 – 8 – 9 – 10
– Parfait ! Où avez-vous travaillé avant ?
– Dans l’administration.
– Je n’en reviens pas ! Pouvez-vous continuer de compter après 10 ?
– Évidemment ! Valet, Dame, Roi !